5, rue Fauvet
75018 Paris
Tél. 01 42 28 94 37
contact@metvox.net
http://metvox.net
Conçu il y a près de quatre-vingts ans, cet ouvrage venait d’être terminé lorsque la Seconde Guerre mondiale éclata. D’autres tâches attendaient Sir Winston Churchill. Engagé dans l’action politique, puis dans la rédaction de ses Mémoires, ce n’est seulement en 1957 qu’il a pu achever la mise au point des quatre volumes qui constituent cette œuvre.
Livre d’Histoire ? Certes. Mais enrichi, vivifié par la personnalité puissante de l’auteur. Entre les faits, les hommes, il choisit. Et de ce choix naît la vie.
« Ayant personnellement quelque expérience des événements historiques et des violences de notre temps, je me suis arrêté aux choses de notre passé qui m’ont paru significatives » explique W. Churchill dans sa préface.

Le titre anglais de l’ouvrage History of the English-Speaking Peoples, nous en donne le sens.
De la naissance de la Grande-Bretagne à la création du Commonwealth, ce sont les hommes, les institutions, les générations, les événements « qui ont abouti, dans le monde et à travers le temps, à constituer une place à part et un caractère propre aux peuples de langue anglaise ». Là est l’idée maîtresse de l’ouvrage, mais l’auteur n’en néglige pas pour autant l’importance des autres nations du monde occidental.

Le premier volume s’ouvre avec l’arrivée de Jules César en Angleterre. Puis c’est l’invasion normande, Guillaume le Conquérant, l’édification de la nation ; l’Empire de Henry V, Jeanne d’Arc, la fin de l’âge féodal. Le second volume, ce sera Henry VIII, Élisabeth, la Réforme, les premières colonies en Amérique et aux Indes, Cromwell et la guerre civile.
Le troisième commencera avec Guillaume d’Orange pour s’achever par Waterloo. On y verra Marlborough, la Guerre de Sept Ans, l’indépendance des États-Unis, la révolution française et Napoléon.
Le XIXe siècle, enfin, formera le quatrième volume avec la grande époque victorienne.

Armel GUERNE

© Bridgeman Images